Impression 3D d’une carte topographique en 3 étapes


Le weekend dernier je me préparais pour une randonnée de quelques jours sur les monts Sewards dans les Adirondacks. Il s’agit d’un trajet non balisé, dont le tracé n’apparaît pas sur les cartes officielles. Je n’ai pas l’habitude de me repérer avec le téléphone, car l’accès au réseau à l’étranger est cher et difficile dans les montagnes. D’autant plus que la longévité des batteries est problématique après quelques jours.

En plus des cartes topologiques habituelles, j’ai eu l’idée cette fois-ci d’utiliser l’imprimante 3D pour créer une carte topographique 3D du défi à accomplir.

Dans le passé j’avais déjà testé l’impression 3d de cartes et j’avais trouvé l’acquisition des données laborieuse. Cette fois-ci j’ai utilisé le site Terrain2STL qui est beaucoup plus simple. Il suffit de pointer sur la carte, télécharger le fichier STL et imprimer, voilà.

1- Sélectionner le terrain.

Il suffit de naviguer sur la carte google maps jusqu’à la zone de votre choix et de cliquer sous l’onglet « Location » sur le bouton « Center to view« . Un rectangle rouge apparaît alors au centre et vous pouvez le déplacer à la souris. Des options de grandeur, rotation, échelle verticale sont présentes sous l’onglet « Model Details« . Seul défaut noté du site : l’option de rotation déforme le rectangle à l’écran.

Terrain2STL web

2- Créer le fichier STL

Lorsque votre choix d’options est fait, il suffit de cliquer sur le bouton « Create and Download » bien en évidence pour démarrer le téléchargement du fichier STL.

Terrain2STL map in cura

3- Impression 3D

Dans Cura, j’ai modifié un peu le fichier en augmentant l’échelle générale de 150% et Z de 33% supplémentaire. Il est fréquent que des cartes 3D du commerce augmentent l’échelle de l’altitude pour mieux apprécier le dénivelé du terrain. J’ai également réduit l’épaisseur de la base (inutile) avec l’option « Cut off object bottom » de quelques mm. Ces options sont déjà disponibles sur le site web, mais j’étais plus à l’aise de faire ces transformations directement sur le modèle 3D avec mon slicer préféré (Cura édition Solid Utopia)…

Le serveur d’impression 3D OctoPrint permet de surveiller l’impression à distance et de générer un joli timelapse.

 

Sewards_Terrain2STL print

Résultat

Voici donc le résultat final imprimé en PLA sur une Solid Utopia V1 modifié. Pour ce projet, une impression par couche de 0.2mm d’épaisseur permet d’apprécier l’effet du dénivelé. La carte fait environ 18 x 12cm pour un poids de 110g ce qui est tout de même un grand format sans être trop lourd. La moitié de la taille aurait fait un poids de 24g ce qui est tout à fait acceptable dans un sac de rando.

Depuis le sommet Donaldson, on peut voir au fond le V formé par les monts Seward et Seymour qu’on retrouve également à l’extrémité de la carte imprimée selon la même orientation.

Carte des monts Sewards vue du sommet

Pour la petite histoire, certaines personnes de notre groupe étaient confuses dans le décompte des sommets et faux sommets de la chaîne, mais la carte offrit une comparaison évidente pour trouver notre position. Nous étions donc sauvés!!

J’exagère bien sur l’utilité de la carte 3D versus la carte papier courante. Mais j’ai trouvé très intéressant de comparer le terrain réel avec une carte 3D. C’est beaucoup plus évident de planifier l’ascension et l’effort requis. Puisqu’il s’agit d’un trajet non balisé, il est également plus facile de se repérer grâce aux indications fournies par les guides. C’est un outils de plus que je me servirais certainement dans la préparation de longues randonnées.

Qu’en pensez vous?

Laisser un commentaire